QU'EST-CE-QUE LA PÂQUE ?

Que dit la Bible ?

Pour cela, remontons aux origines

Textes: Exode 12: 1-14

Quel est le contexte de l’institution de la Pâque ? Les enfants d’Israël sont en terre étrangère, puisqu’ils se trouvent en Egypte : Exode 12: 1. De là, l’Eternel leur donne instruction par l’intermédiaire de Moïse et d’Aaron, pour une intervention forte et puissante de sa part, visant à rompre les chaines d’une servitude qui a trop longtemps durée “quatre cents ans”: Genèse 15: 13,14 Nous avons là, une situation à force double: je m’explique. D’un côté, les enfants d’Israël dans un désir, une aspiration, et une volonté sans faille de s’extraire de l’étau Egyptien pour aller vers une liberté qui s’appelle Sion “la montagne de l’Eternel”, l’espérance de la liberté ou à la liberté, est une force puissante difficile à juguler parfois, et d’un autre côté, le Dieu d’Abraham, l’Eternel, qui se souvient de la promesse qu’il lui avait faite, voici il y a bien longtemps, de délivrer et de ramener à lui, sa descendance qui séjournait dans un pays étranger. Point n’est besoin de rappeler la toute puissante de l’Eternel à se manifester, quand sa gloire et son héritage (Jérémie 12:7–9) sont en danger. Nous avons donc cette image, ou cette métaphore amoureuse des fiancés, épris de liberté, certes, mais de retrouvailles, et d’étreintes. Ce ne pouvait être autrement.
SITUATION DU PEUPLE A CET INSTANT PRECIS

Les enfants d’Israël sont sur le départ, les reins sont ceints, les sandales au pieds, le bâton à la main, l’agneau qui a été immolé, dont le sang a été récupéré, est mis sur les poteaux et le linteau des maisons dans lesquelles se trouvent les enfants d’Israël, est rôti au feu et mangé à la hâte, accompagné de pain sans levain et des herbes amères, et tout cela se passe dans les maisons et non au dehors. Les enfants d’Israël sont en quelque sorte dans un confinement décidé par Dieu, et ce, jusqu’au matin. Durant cette nuit là, il se passe quelque chose d’inhabituel, l’Eternel passe dans tout le pays d’Egypte, Dieu dit que c’est la pâque

L'ange de l'Eternel passe dans le pays d'Egypte et frappe les premiers des enfants d'Egypte, jusqu'au bétail. Seuls sont protégés, les enfants d'Israël et tous ceux qui cherchent réconfort et protection auprès des descendants de Jacob.

la miséricorde de Dieu n'a pas de frontière, et s'offre à tous ceux qui cherchent en lui, force, réconfort, espérance et salut.

Seulement il y a une condition, c'est l'accepter comme seul sauveur.

Quelques siècles plus tard, à la première venue du Messie promis: "l'Eternel ton Dieu, te suscitera du milieu de toi, d'entre tes frères, un prophète comme moi: vous l'écouterez"; Deutéronome 18:15, 18, 19

La Pâque prit ton son sens dans le sacrifice de Jésus sur la croix, car lui-même disait que c'était la dernière Pâque qu'il partageait avec ses disciples, jusqu'au prochain rendez-vous dans le royaume de Dieu, où elle trouverait son plein accomplissement: Luc 22:15-18Luc 22:15-18
French: Louis Segond (1910) - SEG

301 Moved Permanently

Moved Permanently
The document has moved .

WP-Bible plugin 

L'apôtre Paul apporte aussi une compréhension et un éclairage sur Christ notre Pâque qui a été immolé.

Nous savons et avons la certitude d'un prochain rendez-vous avec notre Seigneur et sauveur Jésus-Christ dans le royaume de Dieu pour partager un repas qui sera l'accomplissement total de la première Pâque en Égypte, à son sacrifice ultime sur la croix.

PAROLES ET ACTIONS DE DIEU

L’Eternel Dieu donne des instructions et détermine le calendrier.

Ce mois dit-il, sera le premier pour vous, il précise le premier mois de l’année. Une structure de temps est mise en place pour les enfants d’Israël, ce qui permettra d’installer les rythmes pour les assemblées, les fêtes et autres solennités. C’est aussi l’occasion pour Dieu d’établir Israël dans un ordre et un cadre de célébration bien défini.

Il donne le début des solennités, le dixième jour pour le choix de l’agneau, et le quatorzième jour, vers le coucher du soleil, l’agneau sera immolé.

Dieu ne fait rien au hasard, et il n’est pas étonnant de voir, lors de cette première pâque, une préfiguration de l’agneau de Dieu qui se sacrifie à l’échelle de l’humanité entière et cosmique.

L’action de Dieu en ce jour de Pâque, c’est la protection des enfants d’Israël par le sang mis sur le linteau et poteaux des portes des maisons où ils sont en train de manger l’Agneau.

Le symbolisme est fort puisque la croix est représenté sous la forme du linteau et des poteaux. Partie horizontale de la croix pour le linteau, et la partie verticale de la croix pour les poteaux, et quant au sang apposé sur le linteau et poteaux, le sang du Christ versé sur la croix, force le symbolisme de manière éclatante.

Puis, l’Eternel délivre son peuple de la nation païenne, le libérant ainsi de l’emprise physique et spirituelle d’un monde en opposition totale avec ses règles, ses ordonnances, ses coutumes.

La Pâque est, en dehors de son aspect cérémoniel, une libération et une espérance.

Les enfants d'Israël en Egypte, au moment de la Pâque, étaient libérés de cette servitude, et de cette emprise, physiquement et mentalement. La délivrance manifestée par leur départ, remplissait tout leur être d'une joie indicible, d'une espérance vivante, et forte pour faire face à l'inconnu du désert qui se déployait de manière inexorable. Le Dieu tout puissant qui a su rompre le joug de leur servitude, allait donner corps à leur espérance.

Une nouvelle aventure commençait pour eux avec deux inconnus.

  • Le désert qu'ils devaient traverser jusqu'à la nouvelle terre
  • Le Dieu de leur Pères qu'ils allaient apprendre à connaître .

                                                Une question demeure cependant

Doit-on célébrer la Pâque comme les enfants d'Israël, la célébrèrent, à leur sortie d'Egypte ?La réponse est bien évidemment non. Pourquoi? Pour plusieurs raisons.

Premièrement, la première Pâque était une première alliance que l'Eternel Dieu traita avec un peuple. Non pas avec un homme comme par exemple l'Alliance traitée avec Abraham: Genèse 15:18, mais avec un ensemble d'hommes et de femmes représentant un peuple, son peuple, descendant d'Abraham. Ce peuple devait confirmer l'Alliance traitée avec leur père, quatre cents ans auparavant, et qui était la conséquence de sa foi dans le Dieu tout puissant, qui le déclara juste. Ce peuple devait en retour faire confiance au Dieu de le Père. Malheureusement ce ne fut pas le cas. Le texte nous dit qu'ils violèrent l'alliance: Jérémie 31:32. Imaginons un peu les conséquences et les bénédictions qui en résulteraient si le peuple avait, comme Abraham, fait confiance à Dieu . Pour donner une petite idée, revenons aux termes de l'Alliance avec Abraham. Genèse 15:18-21. L'Eternel définit les contours à minima de leurs territoires: depuis le fleuve d'Egypte jusqu'au grand fleuve de Euphrate, et c'était une promesse en béton puisse que c'était la Parole de L'Eternel, et nous savons tous, que Dieu tient toujours ses promesses. il y a une distance à peu près de 1900 Km en largeur entre ces deux points. Aujourd'hui le territoire d'Israël est de 100 à 150 Km de large, les enfants d'Israël ont moins de 10% de ce qui leur devait être attribué.

    • Tout cela est dû à leur désobéissance, leur rébellion, et leur manque de Foi.
    • Poursuivons toujours dans l'extrapolation. Supposons que les enfants d'Israël avait été fidèles à l'Eternel à leur sortie d'Egypte, ils auraient eu en héritage tout le territoire promis, et en tenant compte des proportions des 10%, et à considérer que la promesse de Dieu représenterait un acompte de 10%, je vous laisse imaginer la proportion réelle des 90 autres pourcents, de leur influence, et de leur territoire. Quand l'Eternel Dieu béni, il le fait pleinement et puissamment, et il est fidèle dans ses promesses.

Deuxièmement, elle préfigurait le sacrifice du Christ, (plus excellent et plus parfait que celui d'un agneau)  sacrifice non pour un homme ou un peuple seul, mais pour l'humanité entière. À la mort du Christ sur la croix, tout le système sacrificiel prit fin. Jésus lui-même disait que c'était la dernière Pâque qu'il partageait avec ses disciples, jusqu'au prochain rendez-vous dans le royaume de Dieu. Cependant il nous a laissé la sainte cène comme lien d'amour et d'humilité entre les frères, pour nous rappeler son exemple, bien qu'il fut leur Maître et Seigneur et le nôtre aussi.